06/01/2016

LA GRANDE DECHEANCE DU GOUVERNEMENT HOLLANDE...

La responsabilité d’un gouvernement est d’éviter toute fracture nationale, il est le garant des libertés, de la sécurité , de la république. Donc de l'égalité devant la loi de tous les citoyens.

Depuis un certain temps sous l’effet de l’émotion, un esprit oncogène s’aventure sur un chemin qui ne peut mener la France qu’à une fracture nationale.

Il y avait un apartheid territorial et social selon le ministre Valls, nous voilà avec peut être un nouvel apartheid national par l’intermédiaire de ce même Valls vecteur d’un esprit nouveau. La déchéance nationale ne peut être le fruit d’un pacte nationale.

Que faites–vous monsieur, Hollande, Mr Valls du vivre ensemble ?  

La déchéance de nationalité ne concerne que quelques personnes selon les politiques, les juristes, mais à quoi cela sert d’en faire un symbole?

La lutte contre le terrorisme doit être une exigence, Oui ! Mais pas aux détriments de nos valeurs.

Les binationaux ne sont pas des objets monnayables : l’identité nationale ne peut faire l’abstraction d’un tout.

Elle ne peut faire l’objet d’un contrat, mais d’une volonté d’appartenance à la nation et donc un choix volontaire. Il ne peut y avoir deux catégories de français Mr le ministre !

L’erreur de votre gouvernement est de croire et de faire croire aux français qu’une déchéance de nationalité va résoudre le problème du terrorisme.

S’il y avait une solution contre ce fléau, il y a longtemps qu’elle serait appliquée. Il n’y a aucune assurance contre ces risques et vous le savez bien Mr le ministre.

Faire croire aux français qu’ils seront à l’abri de ce fléau du fait d’inscrire dans la constitution la déchéance de la nationalité est un mensonge.

L’efficacité d’une lutte contre le terrorisme se fait sur le terrain, en amont dans les écoles, dans les quartiers et auprès de la population française.

On ne peut croire, à vous voir, vous agitez ainsi, que ce n’est pas un effet de com. une extension pour votre futur présidentiable, avant l’heure.

Mais cet effet de Com. ne peut être durable, c’est une vision limitée, une vision rétrograde dans l’esprit de Vichy, qui ne fera pas la grandeur de la France, la France des lumières ni la grandeur du Ps ni de la Gauche.

Imaginons un instant que comme vous, les autres gouvernements de ces binationaux venaient à faire de même, quelle catastrophe ! La France ferait le plein des apatrides.

 

 

Commentaires

La fracture sociale arrivera avec ou sans Hollande. Les conditions du vivre ensemble ne sont déjà plus remplies. L'apartheid social et territorial n'est pas le seul fait de la politique menée par la France mais aussi celle de ses enfants qui ne la reconnaissent comme leur mère. Le proverbe "aide toi et le ciel t'aidera" n'a depuis longtemps plus aucun écho face au communautarisme. C'est le "on est chez nous" qui est scandé depuis trop longtemps. Une tranche de la population française a choisi l'appartenance originelle plutôt que l'adhésion à la patrie. La fermeté du gouvernement n'est plus un choix elle est la seule alternative au chaos.

Écrit par : norbert maendly | 06/01/2016

En liquidant le statut de la binationalité, on liquidera du même coup toute possibilité de déchéance d'UNE nationalité.

Écrit par : Charles | 06/01/2016

Les commentaires sont fermés.